Connexion utilisateur
Accueil | Agrégateur de flux

Agrégateur de flux

Les éléphants de mer mémorisent et reconnaissent les rythmes sonores

CNRS - lun, 2017-08-21 00:00
Si les êtres humains retiennent facilement des sons rythmiques, cette capacité semble rare chez les autres mammifères. Cependant, les éléphants de mer mémorisent le rythme et le timbre de la voix de leurs rivaux d'après une étude menée par une équipe de recherche internationale impliquant Isabelle Charrier (CNRS) et Nicolas Mathevon (Université Jean Monnet Saint-Etienne & Institut Universitaire de France), chercheur·ses à l'Institut des neurosciences Paris-Saclay (CNRS/Université Paris-Sud). Ce premier exemple de l'utilisation du rythme sonore par un mammifère pour reconnaître la voix d'un congénère a été publié fin juillet 2017 dans la revue internationale

Nanobody : un outil multifonctionnel pour comprendre et lutter contre la maladie du court-noué

CNRS - mer, 2017-08-16 00:00
La maladie du court-noué, dont le traitement est quasiment impossible, est présente dans deux-tiers des vignobles français. Pour comprendre le fonctionnement du virus du court-noué, des chercheurs de l'Inra et du CNRS, en collaboration avec l'Université de Bruxelles, ont mené une recherche tout à fait originale en utilisant des anticorps particuliers nommés Nanobodies

Dans les testicules, des macrophages gardiens de la fertilité

CNRS - mer, 2017-08-09 00:00
Deux types de macrophages testiculaires viennent d'être caractérisés par des chercheurs du CNRS au Centre d'immunologie de Marseille-Luminy (CNRS/Inserm/Aix-Marseille Université). Une méthode de traçage cellulaire inédite leur a permis d'établir l'origine, le développement et les caractéristiques de ces cellules immunitaires. Cette découverte fondamentale, publiée le 7 août 2017 dans

Apprendre et oublier pendant son sommeil : deux processus étroitement liés ?

CNRS - mar, 2017-08-08 00:00
Il est admis que le sommeil est propice à la consolidation des connaissances acquises dans la journée. Mais pouvons-nous apprendre de nouvelles choses en dormant ? En exposant des sujets à des stimuli sonores répétés, des chercheurs viennent de montrer que, dans certaines phases du sommeil, le cerveau est capable d'apprendre des sons récurrents mais que ces mêmes sons peuvent aussi être oubliés durant les phases de sommeil les plus profondes. Cette étude, menée par le Laboratoire de sciences cognitives et psycholinguistique (CNRS/ENS Paris/EHESS) en collaboration avec le Laboratoire des systèmes perceptifs (CNRS/ENS Paris) et le Centre du sommeil et de la vigilance (AP-HP/université Paris Descartes) de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu - AP-HP est publiée dans